La cause

La Clinique 180 (Réseau d’Action en Santé Cardiovasculaire)

Au Canada, les coûts de santé engendrés par les maladies cardiovasculaires et le diabète de type II ne cessent de grandir et approchent désormais les 30 milliards de dollars annuellement. La cause principale de cette tendance est l’augmentation de l’obésité. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) considère que les maladies cardiovasculaires ne sont ni plus ni moins qu’une épidémie négligée dans les pays industrialisés. Mondialement, plus de 40 millions d’enfants de moins de cinq ans étaient en surpoids en 2010. Au Saguenay Lac St-Jean, et ailleurs au Canada, l’obésité et l’embonpoint touchent un enfant sur trois (30%).

L'obésité est très souvent reliée au statut socio-économique des familles et notre région n’est pas épargnée. La génétique de notre population et nos habitudes de vie (sédentarité et mauvaise alimentation) contribuent significativement au risque de maladies cardiovasculaires. L’obésité et le syndrome métabolique pédiatrique (i.e. hypertension, diabète de type 2, hypercholestérolémie et/ou hypertriglycéridémie) apparaissent de plus en plus tôt chez les enfants et les adolescents. Ces derniers présentent déjà des complications liées à l’obésité et un risque accru de maladies cardiovasculaires. Nous ne pouvons pas changer nos gènes, cependant, nous pouvons mieux contrôler notre environnement. L’éducation des jeunes et de leurs familles, et l'adoption d’un mode de vie plus sain représentent des gestes essentiels à la prévention. Malheureusement, la prévention est un enfant pauvre du système de santé.

Dans ce contexte, il est nécessaire de créer des cliniques multidisciplinaires de prévention des maladies cardiovasculaires chez les jeunes et de soutenir des professionnels de la santé indispensables au travail des médecins. Pour ce faire, la pédiatre et lipidologue, Dre Julie St-Pierre, a eu l’idée de créer la Clinique 180 (Réseau d’Action en Santé Cardiovasculaire) dont la mission sera de lutter contre la prévalence élevée d’obésité et ses complications cardiovasculaires chez les enfants et leurs familles.

La clinique traitera les enfants, les adolescents et leurs familles présentant un problème d’obésité et/ou ses complications  ou affectés par d’autres facteurs de risque cardiovasculaire (hypercholestérolémie familiale et tabagisme). Les familles à faible revenu, monoparentales et/ou peu scolarisées seront priorisées par la Clinique. En plus de bénéficier d’un suivi rigoureux, ces familles recevront notamment un guide éducatif résumant les points essentiels à mettre en application afin de renverser cette tendance néfaste.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Dre St-Pierre a démarré en 2010 un programme multidisciplinaire de prévention des maladies cardiovasculaires accueillant plus de 250 jeunes, âgés entre 2 à 18 ans, ainsi que leurs familles. À l’aide d’une approche familiale et d’une équipe multidisciplinaire composée de nutritionnistes, d’infirmières, de kinésiologues, de psychologues, en appui aux médecins, ces familles sont prises en charge et suivies de près.

Les résultats sont jusqu’à maintenant probants. Le taux de succès de cette approche est de 80 % après 6 mois de suivi et le mode vie plus sain est maintenu à plus long terme (2 ans). L’analyse d’une centaine de familles suivies a permis d’observer une diminution moyenne de 5 cm du tour de taille chez les jeunes, une amélioration de leurs choix alimentaires  et une augmentation de leur niveau d’activité physique hebdomadaire. Les résultats obtenus par l’équipe du Dre St-Pierre ont été reconnus par le monde médical et présentés dans plusieurs congrès  internationaux.

En conclusion, la Clinique 180 (Réseau d’Action en Santé Cardiovasculaire) permettra d’intervenir tôt sur la santé des enfants atteints d’obésité qui présentent déjà des signes de complications cardiovasculaires. La mise en place d’une telle clinique permettra de freiner l’incidence de l’obésité, d’améliorer la santé de notre population et de réduire les coûts de santé grandissants que représente le traitement de ces maladies.